Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 21:35

Introduction

 

Notre rôle, en tant qu'association de bienfaiteurs est,  entre autres tâches, de tester les produits vendus par les fabricants, Auto plus teste les autos, nous, notre terrain de jeu est plus aérien…

Nous avons critiqué des infamies trouvées à l'étranger ou le BSOFT dans sa première version, félicité d'autres produits, avec toujours le role d'aider à y voir plus clair.

Pourquoi ? parce que trop de lanceurs ont débuté avec un boomerang énorme difficile à lancer ou sans retour, et quand il revenait, c'était parfois pour vous rappeler que vos mains sont fragiles.

Il est temps de faire le tri entre les vrais boomerangs de loisirs et le reste. Faire un boomerang moulé est facile, faire un bon boomerang et un bon mode d'emploi, c'est plus complexe.

Bien que pensais connaitre la gamme LMI sur le bout des orteils, je constate que j’ai encore quelques zones d’ombre, matériaux nouveaux, évolutions des matériaux utilisés, il reste encore des surprises..

Quelques modèles de Trionyx

Quelques modèles de Trionyx

Description du Trionyx par LMI et FOX

 

Le Trionyx et fabriqué en France, par LMI et FOX et est dans la catégorie suivante (descrptif fabriquant)  : Boomerang à rotation rapide, revient facilement. Boomerang d'une portée de +/- 20 m, qui accepte les erreurs de lancer. Son retour permet un rattrapage facile. Bon boomerang de vitesse, intéressant pour les débutants.

Histoire

 

Un jour un patron Français qui s'était cassé les mains avec un mauvais boomerang a eu une révélation en en lançant un bon. Hubert Foulon est le catalyseur de cette aventure.

Patrice CASTEL s’est dit, le boomerang c’est génial, personne en France n’a fait de vrai boomerang moulé qui vole bien, je vais répandre la joie dans le cœur des lanceurs et conquérir le monde.

Une gamme de 14  boomerangs moulés (environ) a suivi cette décision héroïque. Patrice a choisi de faire fabriquer ses boomerangs en France, dans sa région, c’est tout à son honneur.

Le premier de la gamme est le Stéphane Marguerite, un bon boomerang qui vole encore très bien à un age mûr.

Quand Darnell fait des boomerangs ambidextres ou uniquement des droitiers, LMI choisit de faire 2 moules, 1 pour droitier et 1 pour gaucher, cela veut dire 2 fois plus d'investissement à faire et des stocks à gérer.

 

Mais chez LMI on ne plaisante pas avec la satisfaction client.

"Parce qu'il n'y a rien de plus beau que de recevoir un mail d'un client qui s'est éclaté avec son gosse en lançant le boomerang"

Ce n'est pas un slogan, mais cela pourrait..

 

Avoir des droitiers et gauchers c'est aussi l'assurance d'avoir un bomerang qui vole à la sortie de l'emballage sans réglage, le prêt à lancer, ready to fly, le boomerang pour tous, la voie royale de la démocratisation de notre activité.

C'est déjà assez compliqué d'apprendre à lancer, si en plus, il faut apprendre à régler ..

N'oublions pas que pour beaucoup de personnes, je dirais 99%, quand on dit dièdre positif ou incidence cela ne leur évoque pas grand chose..

 

La petite histoire, à l'époque (dans les années 1990), les américains ne veulent pas du tripale en compétition, LMI a déjà sorti le Spinracer et Eric Darnell de passage en France fait un test et le trouve "génial" mais "not ambidextrous, my son" .

Maintenant, 25 ans plus tard, on peut faire les 6 épreuves uniquement avec des tripales ou des quadripales.

 

Un élargissement de la gamme LMI

Pour prendre une image simple, on ne prend pas un vélo de course pour aller dans les bois, ni VTT pour faire un Biathlon sur du bitume, ni un Velib pour faire le tour de France.

Le Trionyx a ciblé le complément de la gamme LMI comme les constructeurs de vélos proposent des vélos de course, cyclo, ville, descente, cross country, VTC, vintage, pliant, électrique ... 

La création du Trionyx

Le Tryonyx a été créé en 1991 quand les tripales montaient en puissance, il a été créé pour faire découvrir le boomerang aux ados en extérieur, garçons et filles, il a fallu 1 an de conception.

Nous l’avions conçu et beaucoup, beaucoup testé avec des adolescents garçons et filles pour faire un objet qui donne un résultat sympa dans presque toutes les mains.

Philippe PICGIRARD et Fabrice PUCCETTI

 

L'objectif était d'avoir un boomerang qui tombe 1 mètre devant le lanceur sans vent, sur le lanceur par petit vent, et qui suporte un peu de vent, surtout pour les modèles lourds.

Comme le boomerang devait convenir aux jeunes garcons et aux jeunes filles, il a été concu pour être lancé par tous les jeunes bras, avec pour conséquence induite que les garcons souvent plus "grosses brutes" une fois qu'ila avaient compris comment volait le boomerang, se retrouvaient avec un boomerang qui volait moins bien, car quand on débute, en lancant plus fort, on lance souvent plus mal ..

(sans maîtrise la puissance .... )

 

Donc, retenez bien, tel que ce boomerang a été conçu, cela ne sert à rien de lancer très fort, il faut juste lancer avec délicatesse, bien faire tourner et cela reveindra dans vos mains...

 

La petite anecdote est qu'il y a un petit cône au centre du boomerang sur l'intrados (dessous) , on peut ainsi le faire tourner sur le doigt à son retour.

Les Créateurs

 

Philippe PICGIRARD et Fabrice PUCCETTI sont 2 lanceurs expérimentés qui ont conçu, créé, fabriqué et lancé des milliers de boomerangs.

Philippe a détenu des records de précision, dont le record du monde, ils ont fait partie de l'équipe de France dans les compétitions internationales et ont eu une volonté de faire partager leur envie de lancer le boomerang.

A l'époque, Pico était dans l'enseignement des arts, s'entraînait au boomerang 15 à 20 heures par semaine sur un terrain en tartan tracé pour le boomerang.

Il y avait un noyau dur de lanceurs à Troyes et les blérots (nom officiel de l'équipe) de Troyes ont souvent mis la raclée aux autres clubs..

En ce temps, les créateurs intervenaient pour des centres aérés, des colonies de vacances, les "passeport loisir" de la ville où en été, trente enfants venaient chaque jour fabriquer, décorer et lancer leurs boomerangs. 

 Tous les matisn, un groupe de 30 enfants arrivait pour s'initier au boomerang. Cela sur plusieurs semaines, donc l'équipe était confrontée à tous types d'enfants, jeunes, très jeunes, puissants, sportifs ou pas ... un large échantillon de "capacités neuromusculaires" .

 

Depuis Philippe s'est reconverti ..

Mode d’emploi

 

Parce que le mode d’emploi est la première chose que le débutant devrait lire, il a toute son importance à nos yeux, une fois que le lanceur moyen a vu que cela ne marchait pas, il se tourne vers le mode d’emploi.

Seul le gentil débutant aura lu le mode d’emploi avant de lancer.

Le débutant boulet aura de toute façon jeté ou perdu le mode d’emploi avant de lancer dans un endroit inadapté en étant persuadé qu'il sait lancer..

C'est du vécu dans un grand salon Parisien : "Mon fils vient d'essayer le carbone sur le parking (de la porte de Versailles) il est cassé, ca vole pas .. " . Dans ces cas là, une fois passé l'envie de mettre des baffes, on explique gentiment que cela ne se lance pas à plat, dans un endroit dégagé, que ce serait mieux de lire le mode d'emploi, et comme on aime satisfaire le client, on redonne un boomerang ...

Le mode d’emploi qui accompagne le Trionyx est en couleur , il explique toutes les étapes du lancer .

Ce mode d'emploi a demandé beaucoup de travail il a été fignolé, lu, relu, illustré par de nombreux lanceurs et a été concu pour être clair et permettre au débutant de démarrer et de progresser. Ce mode d'emploi est TRES BON.

Vendre un boomerang sans mode d'emploi est une hérésie. Et je justifie :

  • sans le mode d'emploi, il y a peu de chances que la personne arrive à s'en sortir, donc elle va dire, le boomerang c'est de la merde daube , cela ne vole pas et ne relancera jamais.. et hop on a perdu un client.
  • comme cela ne suffit pas, le client va aussi penser que les autres poroduits proposés par le fabriquant sont du même accabi..
  • l'image du boomerang en ressort ternie, celle du fabriquant aussi, pour couronner le tout, le client n'est pas satisfait.

 

Les boomerangs ne sont pas des brosses à dents, messieurs les fabriquants, donnez leur le mode d'emploi qu'ils méritent.

Le mode d'emploi du Boomerang TrionyxLe mode d'emploi du Boomerang Trionyx

Le mode d'emploi du Boomerang Trionyx

Mensurations

 

Le Trionyx mesure 142 mm de rayon pour 3.90 mm d'épaisseur.

Le profil est simple, pas de chanfrein sous le bord d’attaque, par contre au centre, sur environ 30 mm l’épaisseur diminue très fortement afin de ne pas accumuler de masse sur cette partie, ce qui amènerait le boomerang à monter.

Il n’y a pas de trou central, cela en vue de ne pas freiner la translation.

Le boomerang est prévu pour être plat en sortie de moule.

Le dessus des bouts de pale ont un moulage "granité" pour assurer une bonne prise et peut-être modifier l'aérodynamique.

Il est possible de scotcher une pièce dans la cuvette placée au centre du Trionyx.

A venir :  photo du dessous .

Le moulage

 

La technique de production par moulage demande des investissements importants, dans la mise initiale comme dans le processus de fabrication, mais c’est la garantie de pouvoir faire des milliers de boomerangs identiques.

C’est un gage de constance dans la production, ce qui est mission impossible avec du bouleau d’aviation qui est un matériau plus sensible, vivant ne pouvant être travaillé qu’un semi manuel, car le bois peut toujours décider de se rebeller..

Le même moule peut-il sortir des modèles légèrement différents ?

Et bien oui, car selon la densité et la rétractation du matériau, on arrive à des résultats différents, par la taille et le poids.

L'image que j'affectionne est celle de la voiture, un modèle, plusieurs déclinaisons.

Vous avez la Golf essence, diesel, Hybride, électrique, cabriolet, break, à différents prix et niveaux de finition.

 

Qualité du moulage

 

En sortie de moule, la jonction entre partie supérieure et inférieure du moule laisse des petites bavures qui sont corrigées à la main, (ébavurées) avant décoration.

Sur nos modèles, s'agissant de modèles bruts l'ébavurage était rapide.

 

Déclinaisons / matériaux disponibles

 

Le Trionyx est disponible en droitier et gaucher, différentes combinaisons de coloris et décorations ont été réalisées, voir le site LMI. Faites bien attention au pictogramme quand vous prenez un boomerang...

Nous allons tester ici 4 modèles Fibre de verre (orange), STAR (Bleu) et Carbone et Graphite (noirs).

La gamme des matériaux utilisés

 

Je ne vais pas détailler la formule chimique des différents matériaux,

  • Le polypro fait 40 grammes, d’une densité de 0.9, c’est un boomerang qui flotte et permet de jouer à la plage, mais n’est pas testé ici.
  • l’ABS est un plastique dense, de densité autour de 1.2 qui se règle bien, se travaille bien et qui est répandu dans le monde du moulage. Son poids est de 45g
  • Le STAR est un nouveau matériau sorti en Décembre 2015, c'est la première fois que j’en touche un, c’est un essai voulu par Patrice pour proposer un nouveau produit innovant embarquant un confort supplémentaire. Sa densité est de 1.3.  Son poids est de 48g.
  • Le Polycarbonate (transparent jaune) est rigide et se règle à chaud, il fait 52 grammes mais n’est pas testé ici.
  • Le carbone est une base de polypropylène contenant des fibres de carbone de longueur 4 mm (a confirmer) Son poids est de 58 grammes, il ne se règle pas trop à froid. Le résultat est mat, dense, rigide.
  • Le graphite est sorti en 2010, c'est une base de polypropylène contenant de la poudre de graphite, son poids est de 52  grammes. Le résultat est brillant, dense, rigide.

Sélectionner son modèle

 

Quel modèle choisir en fonction de sa puissance de lancer et de ce que l'on veut faire avec ?

Règle simple, plus vous avez de puissance et de maîtrise, plus vous pouvez envoyer le paté du lourd.

Si vous n'arrivez pas à envoyer un flotteur, n'essayez pas le carbone .. Commencez par les modéles les plus légers pour progresser vers les plus lourds.

Nous recommandons aux ados ou débutants de commencer par la version Flotteur.

 

La gamme Trionyx.

La gamme Trionyx.

Utilisation brute en sortie d’emballage

 

Que donnent les boomerangs en sortie d’emballage, sans aucun réglage par vent faible ?

 

Comme d'habitude, pour cette première séance d'essais,  j'ai eu du vent très faible le matin puis il est monté dans la fourchette des 9/22km/h.

 

Lancé assez bas, avec de la rotation, proche de la verticale, par vent faible, le Trionyx revient très bien sur le lanceur.

les 3 Trionyx étaient plats, le STAR avait un dièdre positif en bout de pale "improbable et imprévu"  qui le transformait en accro ...

 

Par contre dans son état normal (plat), et dans les matériaux testés,  il s'agit bien d'un boomerang d'initiation permettant de découvrir la vitesse, il revient en freinant un peu mais il ne revient pas à plat en descendant dans une belle cheminée au dessus de vos mains prêtes à faire le catch du siècle, il revient sur le lanceur en translation.

Le Trionyx revient précisement sur vous, à vous de le rattraper. Plus vous lancez fort, plus il revient vite sur vous, c'est le principe du boomerang de vitesse.

La différence entre les 4 modèles est dans le poids et la possibilité de régler.

Pour les réglages, c'est simple, sur les 4 modèles testés, seul le STAR a un coté réglable .

Les autres Trionyx testés (fibre ,Carbone, graphite), ne se règlent pas ou peu, j'entends à froid, avantage = inconvénient, n'oubliez pas que celui qui ne se règle pas ne se dérègle pas non plus...

La distance est directement liée au poids, le carbone va plus loin et résiste mieux au vent, mais il faut donner une bonne translation et rotation au départ.

Le fibre et le Graphite me paraissent être aptes à faire de bonnes bases pour faire du relai.

Le STAR est une bonne base pour faire de la vitesse, pour cela d'autres tests auront lieu ..

 

 

BILAN du premier test 

 

Dans des conditions moches, vent variable de 9 à 22 km/h, le Trionyx confirme sa bonne conception. Sa forme plongeante (pales orientrées vers l'avant) lui donne réellement le potentiel de vol d'un boomerang de vitesse.

Comme les pales sont larges on peut les retailler un peu afin d'adapter le vol à l'élément essentiel : son lancer, son bras, sa force et la vitesse de retour attendue, rapide, un peu haut,  freiné ou pas...

Il permet de découvrir la vitesse, l'endurance la précision avec un retour bas et précis quand on lance verticalement.

Quand le vent monte, il faut lui ajouter un peu de freins ou passer au carbone, lancer bien vertical et un peu plus haut.

Je ne parle pas de la décoration car les versions testées par nos soins sont brutes.

Par contre, pour débuter, je recommande de retenir la version flotteur ou de prendre un modèle plus orienté "rattrapage". Le Trionyx est par contre, dans les versions testées, un bon boomerang pour poursuivre sa découverte du boomerang, quand on a déjà lancé un peu, comme le précise la notice.

La vitesse n'est pas l'épreuve avec laquelle on démarre..

Pour un boomerang de type initiation, il est accessible au plus grand nombre et recèle un gros potentiel de modifications, à creuser (à la lime électrique).

 

 

 

Petit essai du Boomerang Triplae Trionyx de LMI et FOX

Petites modifications

 

Que peut-on faire avec ces boomerangs en les modifiant de façon réversible ? - Elastiques, plombage , scotch

A la base le Trinoyx vole très bien par vent faible.

La modification la plus rapide illustrée sur la vidéo ci dessus est de mettre 1 élastique sur chaque pale, ainsi on augmente la trainée et on résiste mieux au vent (ce qui était bienvenu ce jour là).

L'avantage est que cette modification est temporaire.

Le luxe est que l'on peut déplacer les élastiques.. plus ils sont en bout de pale, plus cela freine ..

 

 

Grosses modifications

 

Que peut-on faire avec ces boomerangs en les modifiant de façon irréversible ?

- Trous

- Torsions à chaud ?

- Modification de la forme de la pale

pour changer quoi, pour quelle discipline ? -

Photos à mettre ici

Plans à mettre ici

Approche : L'ABS et le STAR pour Fast Catch et endurance

En retaillant la pale : je pense très fort que l'on peut faire des très bons relais à 30 m avec les carbone et graphite.

Je pense aussi que l'on peut faire des bons aussies à 40 m avec les carbone et graphite en lestant un peu, en changeant la forme de la pale.

 

 

Petit avant goût de notre prochain épisode avec l'aide de nos amis du Space Boomerang de Carca, une photo de Trionyx modifiés (Un grand merci à Didier qui, une fois de plus contribue activement à notre Blog )

A ma gauche, les Trionyx modifiés par Didier du Space Boomerang, à ma droite, les Trifly ...A ma gauche, les Trionyx modifiés par Didier du Space Boomerang, à ma droite, les Trifly ...

A ma gauche, les Trionyx modifiés par Didier du Space Boomerang, à ma droite, les Trifly ...

 

Bilan

Le Trionyx tient ses promesses. Il vole bien, est ajustable, modifiable, ses déclinaisons permettent de proposer une gamme étendue adaptée à un large public.

Son défaut est peut-être d'avoir été noyé dans une famillle nombreuse de boomerangs de qualité en restant je cite "un boomerang sans personalité affirmée".

On peut aussi penser que certains pays se méfient des boomerangs fait dans un pays ou l'on mange des grenouilles...

Après, pour promouvoir un boomerang, il y a un travail de présence, de lobbbying sur les terrains pour le pousser dans les sacs des lanceurs.

Nous allons donner notre avis sur ce boomerang tel qu'il est, puis nous reveindrons sur ce qu'il peut devenir..

 

On aime :

  • le fait que le Trionyx soit prêt à lancer à l'instant où il sort de son emballage,
  • la présence d'un mode d'emploi clair et complet,
  • la qualité du retour (dans des conditions normales),
  • la lisibilité du vol,
  • la distance raisonnable dans la version polypro,
  • la gamme de poids adaptée de l'ado à l'adulte sportif,
  • la taille et le poids adapté au rattrapage,
  • les nombreuses possibilités d'évolution,
  • la variété des matériaux proposés

 

On aime moins :

  • Le profil du boomerang a été très travaillé, ce qui le rend moins universel qu'un Trifly, mais n'oublions pas qu'un Trifly ne vole pas au déballage,
  • pour les compétiteurs, le Trinoyx laisse moins de marge de manoeuvre que le Trifly (épaisseur, largeur de pale)
  • le Trionyx souffre peut-être d'être noyé dans une famille nombreuse de 14 ...
  • les lanceurs de compétition habitués au Trifly Nylon sont habitués à tordre leur boomerang en fonction du vent à l'instant T. Le carbone, fibre et graphite ne permettent pas ce réglage, mais le STAR le permet.

 

  • les lanceurs auraient-ils un coté mouton qui les amèneraient à tous lancer la même chose ??

 

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre... Un boomernang qui vole très bien en sortie d'emballage et un boomerang qui soit ultramodifiable..

 

Nous sommes convaincus que ce boomerang en plus de son comportement sain à la base, permet de belles évolutions, ne manquez pas le prochain épisode d'une série de modifications possibles du Trionyx.

Partager cet article

Repost 0

commentaires