Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 21:34

Cet article présente la fabrication de 2 boomerangs tripales destinés aux rattrapages acrobatiques, plus précisément, la partie Doubling de l’épreuve de rattrapage au cours de laquelle sont lancés deux boomerangs en même temps.

Facilité : moyennement facile.

Prérequis : savoir lancer et régler un boomerang de type accro et le rattraper facilement, avoir fabriqué un boomerang va faciliter l’exercice.

Public visé : public sachant bricoler (scie sauteuse, ponceuse) et lancer

Type de boomerang : boomerang d'extérieur de rattrapage

Temps de Réalisation : 1 heure par boom

Cout : quelques euros

Matériaux possibles Insider : Bakélite 1.5mm, PVC 2mm, ABS 2mm 

Matériaux possibles Outsider : Bakélite 1.5mm,

Les doublings Kargo présentés il y a quelque temps étaient un peu lourds.

Cette nouvelle version se veut plus facile à réaliser.

construire des boomerangs de doubling
construire des boomerangs de doubling

Choix des matériaux

 

Les paires de doublings en compétition sont souvent constitués de 2 boomerangs bakélite, ici, nous proposons de la bakélite 1,5mm d'épaisseur.

Je pense qu'il est possible de faire un insider en PVC de 2mm mais on verra après.

Actuellement, la tendance est à la bakélite de 1.5 mm (noire, de préférence) pour la réalisation des doublings.

 

Rappel des caractéristiques attendues

Pour le doubling, on a un Insider (qui a le vol le plus court pas trop haut et qui revient plus vite) qui passe au-delà des 20 mètres et un outsider (qui a le vol le plus long, va plus loin et qui revient en planant afin que l’on ait le temps de se repositionner une fois l’insider brillement rattrapé) .

Une bonne paire de doubling c’est plus de 4 secondes d’écart entre les 2 boomerangs, ce qui veut dire que lancés en même temps, le second se pose 4 secondes après le premier.

Plus le lancer est habile et puissant, plus les booms sont bien reglés,  plus l'écart peut être élevé.

Avec l'expérience on peut faire du tripling ou du quadrupling, mais nous sommes ici dans un blog d'initiation ..

 

La difficulté des doublings, c’est

  • De s’adapter au vent, dériver un peu avec un boom, ça va, quand vous devez courir 30 mètres en 3 secondes cela devient dur,

  • Trouver des vols qui sont bien lisibles et bien appareillés, un vitesse et un MTA ne vont pas ensemble..

  • De trouver le bon réglage car chaque boomerang ne reçoit que la moitié de l’énergie du lancer, il faut donc lancer par exemple 2*40 = 80 grammes, cela demande un peu d'expérience.

 

Quand du coin le l’œil vous arriverez à vous positionner pour avoir les 2 boomerangs en ligne de mire, vous pourrez savourer votre plaisir.

 

Le modéle choisi

 

Pour ce plan, nous vous proposons de faire du simple, pas de boomerang hyper technique aux formes tortueuses, cela complique la réalisation et engendre parfois de la fragilité.

J'ai retenu une forme simple issue des modéles produits par Jérôme ROYO, conçue avec un milieu de pale assez large pour résister un minimun aux torsions et aux chocs, un trou au centre, des trous en bout de pale pour freiner.

J'ai aussi choisi de faire un outisder et un insider identiques, c'est plus simple à réaliser.

Le Kargo présenté il y a quelques mois en bakélite / ABS est très bien mais son milieu de pale un peu étroit serait cassant en bakélite fine.

 
 
Plan du tripale proposé.

Plan du tripale proposé.

Avantages de cette nouvelle version

 

Les booms sont plus légers, plus fins, ils s'approchent d'un MTA, ils ont un bon plané. 

Le poids des 2 booms est autour de 75 grammes, en sachant que je les ai pas fait spécialement petits (rayon autour de 15,6 cm), on est donc sur un poids total correpondant à un aussie round.

Le lanceur standard n'a pas nécessairement le bras de Nadal ou de Manu pour lancer 2 quadripales à 50 mètres de haut. Cette paire est une version accessible de doublings.

 

Inconvénients de cette nouvelle version

La bakélite ne sent pas bon à l'usinage, quoi qu'avec le temps je trouve que cela pue moins qu'avant.

RAPPEL : vous travailler toujours à l'éxtérieur avec un masque.

La plaque que j'ai eue était bombée de 4cm pour 50 centimetres de large.

Prenez toujours le temps de verifier la courbure des plaques avant de  découper.

la bakélite fine est aussi plus cassante, prévoyez un stock de rechange, c'est vite coupé, vite profilé, mais ce n'est pas du polypro....c'est vite cassé aussi..

 

La fabrication

 

Rien de nouveau par rapport à la fabrication du Jay.

Attention, ici on est sur un matériau FIN, une seconde de trop avec la lime électrique et vous avez le grand canyon sur votre bord d'attaque.

Attention aussi lors de la découpe, un faux mouvement et vous allez créer des micros fissures dans le matériau. Micro fissures méga casse ..

La fraise a étages (de Plougastel de préférence) permet de faire des trous propres et légèrement fraisés, plus on fait descendre la fraise plus le diamètre augmente.

C'est un accessoire bien utile si vous en avez l'usage.

 

La fraise à étages

La fraise à étages

 Les reglages

Il est conseillé de passer par une phase de remise à plat de la découpe avant de procéder aux réglages.

Avant de vous lancer vous devez savoir ce que sont dièdre et incidence.

 

Réglage habituel

Je mets du dièdre positif, je permet au boom de monter plus, j'augmente l'incidence (plus positive), je réduis la portée.

Pour faire aller l'outsider plus loin, je peux le lester ou mettre un peu d'incidence négative sur les pales.

 

Réglage de l'insider

J'ai fait volontairement simple : 3 élastiques en milieu de pale. 1 élastique sur chaque pale.

 

Réglage de l'outsider

J'ai fait volontairement simple aussi, 3 rondelles scotchées en bout de pale, à proximité des trous.

Chaque rondelle fait autour de 2 grammes, ce lestage va augmenter le poids, la portée et changer le moment, le but étant de le faire aller plus loin et de le faire tourner plus longtemps.

 

Le lancer des doublings

Ils se lancent à 45 degrés d'azimut, verticalement, c'est à dire que l'on vise un point en hauteur avec un angle de 45 degrés, tout en lançant verticalement avec une rotation maximum.

Dans la vidéo ci dessous, il s'agit de la première séance de lancer, sans vent, donc les boomerangs ne sont pas encore à leur réglage optimal mais il faisait beau et il est primoridial de montrer que regler des doublings, cela ne prend pas une semaine ....

Sans vent les booms finissent devant, ce qui est plutot choisi, car avec un peu de vent ils finiront sur le lanceur, et avec du vent, le lanceur devra avoir des mollets pour attraper l'outisder qui fait plus de 15 secondes de vol..

Test de boomerangs de doubling en direct des terrains ...

La réalistation d'Eric

Eric est un lanceur indépendant qui est loin de Paris, il lance souvent seul et se reporte donc à nos articles (entre autres) pour progresser.

Il a réalisé, reglé et lancé cette paire de doublings à partir d'ébauches en bakélite 1,5mm.

Et ca marche, il a trouvé la voie pour passer le cap et fait ses premiers rattrapage..

Bravo Eric.

coté peinture, il semblerait qu'une incompatabilité.

Le rappel simple est donc : ne mélangez pas les peintures, ne melangez pas de résines et d'eau.

Dépolissez pour que cela tienne..

Les doublings réalisés par Eric

Les doublings réalisés par Eric

A suivre, évolution de ces doublings, faut-il faire un trou plus gros au centre de l'insider, boucher le trou central de l'outsider, lester plus , comment les adapter au vent ..

Que faire quand les 2 doublings s'entrechoquent ?

Comment apprécier le dièdre, combien de millimètres de dièdre ??

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by artboomerangclub
commenter cet article

commentaires