Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2019 5 31 /05 /mai /2019 19:16

Grace à dynamique du club, nous avons la chance d'échanger sur le boomerang, chacun partage ses bons conseils, ses bonnes pratiques, les athlètes s'abaissent au niveau des débutants, les boomerangs circulent, et chacun progresse ..

Nous nous efforçons de rendre le doubling plus accessible, aussi nous allons vous présenter des doublings plus faciles à réaliser. 

 

Si le doubling vous parait compliqué, vous pouvez faire l'insider pour faire du rattrapage accrobatique. 

 

Nous allons proposer 2 modèles de doubling, un pour vent léger, un pour vent moyen .

Base commune : doublings simplissimes, même matériau.

 

MISE A JOUR : Loofy a utilisé le tripale à 12 Trous lors de la coupe d'Europe en Aout 2019  pour faire 9 rattrapages sur 10.

Guillem a fait 90 points avec ses doublings lors de la coupe d'Europe en Aout 2019.

(doublings de vent faible)

 

Doublings de vent moyen  

les doublings de vent moyen présentés dans cet article.

les doublings de vent moyen présentés dans cet article.

La recette de Doubling 

 

Pour fabriquer ces doublings, vous aurez besoin :

  • d'un marqueur indélébile,
  • d'une plaque de PVC de 2 mm d'épaisseur,
  • de quoi le couper,
  • de quoi le poncer, un simple cale à poncer suffit,
  • de quoi le percer (8 à 10mm)
  • un masque filtrant, de quoi protéger vos oreilles 
  • quelques élastiques

 

Et c'est tout..

Possibilité de matériel pour faire les doublings

Possibilité de matériel pour faire les doublings

Séance de test de doublings, Massy, Mai 2019.

Séance de test de doublings, Massy, Mai 2019.

 

Le coup du choc de simplification, de réduction de la fracture entre Manu et vous, on vous l'a déjà fait, pourtant certains ont encore l'impression que le doubling représente un graal inaccessible ..

 

Nous allons expliquer la démarche pour faire du simple,

 

Simple , pour nous cela signifie :

  • Des matériaux faciles à trouver, au moins en Europe,
  • des plans simples et lisibles 
  • Des matériaux peu onéreux (on va éviter de préconiser la fibre de carbone)
  • des processus de fabrication accessibles aux constructeurs en herbe (pas de moulage)
  • des temps de fabrication réduits
  • des matériaux le moins toxique possible et recyclables,
  • pas de peinture nécessaire
  • pas de plomb nécessaire
  • une explication sur le réglage

Il s'agit de doublings utilisables en compétition, pas de compromis sur la portée et les qualités de vol .

L'objectif de ces doublings est d'avoir 3 ou 4 secondes d'écart entre les 2 et une tolérance au vent.

 

L'écart dépendra en grande partie de votre puissance de lancer.

 

Avertissement :

 

Le lancer de doubling demande un geste avancé, si vous avez commencé le boomerang il y a peu, ce n'est peut être pas le bon choix.

Dans ce cas, commencez par faire l'insider (le rouge) pour apprendre à rattraper .

 

Dans le passé, nous avons présenté des doublings en  bakélite, mais force est de constater que la bakélite est difficile à trouver, ne sent pas bon à l'usinage. Ce n'est pas le cas du PVC.

Nous recommandons TOUJOURS de mettre un masque filtrant  et les lunettes de protection quand vous profilez des boomerangs.

 

Rappel : le test des doublings Cetex :

 

Ces doublings sont une reprise du modèle de Sébastien GUIHEUX.. avec son accord .

Le PVC n'est pas du Cetex, chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Le Cetex est un matériau exceptionnel, exceptionnellement rigide, difficile à trouver et onéreux.

Dans la vidéo on voit un vol avec 9 secondes d'écart, ce qui est très délicat à obtenir avec du PVC ..

Pour avoir plus de plané, il faudrait de la bakélite 1,6mm mais on retombe dans le cassant et le puant..

 

Ici, on passe de Cetex de 1,6mm à du PVC de 2.0 mm, on est donc plus épais, et 10 grammes plus lourd, ce qui explique que cette paire de doubling tienne un peu dans le vent.

 

Il n'est pas possible de faire plus mince en PVC cela serait trop souple.

 

 

Les matériaux 

 

Pour faire ces doubling, exit la bakélite qui pue, la toile bakélisée qui n'est guère mieux , bonjour le PVC fin, de densité proche (1,38) , plus souple mais aussi bien plus résistant ..

Le PVC est aussi bien plus recyclable que les autres plastiques.

La façon de régler est un peu différente et peut etre déconcertante au début mais le vol est bien là ...

Ou trouver les matériaux ?

 

Trouver de la bakélite relevait du challenge..

Enfin nous sommes ravis de proposer un fournisseur professionnel qui livre en en temps court des matériaux bien emballés.

Polydis propose du PVC et Polypropylène.

Ce sont des revendeurs de matières plastiques, ne cherchez pas des plaques de petites taille envoyées par colissimo.

Les plaques ont des dimensions minimales  et plusieurs coloris existent, ce qui permet de limiter l'usage de la peinture, en ce qui nous concerne, nous avons retenu le jaune et le rouge qui se détachent bien dans l'herbe et dans le ciel.

Le plan

 

Alors les doublings, c'est comme la tarte aux pommes, il y a les ingrédients de base et  des variantes.

Nous sommes partis de la version de Sébastien Guiheux avec son accord, cette magnifique conjugaison de Cetex fin à la rigidité exemplaire combinée à une forme simple et éprouvée proche du Darnell.

 

Si vous n'avez pas le temps d'imprimer le plan, vous pouvez prendre le Darnell comme plan ..

L'important est la forme, avec des masses bien éloignées du centre de rotation qui entraine une bonne conservation de la rotation et une rotation plus lente qu'un vitesse.

 

La version présentée ici fait 80 g pour les 2 boomerangs.

Rouge : insider, Jaune outsider.
Rouge : insider, Jaune outsider.

Rouge : insider, Jaune outsider.

Exemple de variante de Guillem

Exemple de variante de Guillem

Le traçage / découpe

 

Comme d'habitude, vous pouvez imprimer le plan, découper et tracer au feutre indélébile sur le PVC.

Ensuite, une scie sauteuse ordinaire est suffisante pour découper le PVC. 

Choisissez une vitesse de coupe lente afin d'éviter que le PVC ne refonde juste aprés la coupe.

Le profil

 

Alors là, comme nous sommes sur du matériel très fin, pas de place au hasard, il faut être méticuleux dans le respect des profils ET des réglages.

S'il faut 3 mm de dièdre, ce n'est pas 5 mm..

Yves FEDON, notre responsable en chef du département innovation nous donne du vocabulaire : On apellera semelle la partie non travaillée du profil. il est important de ne pas faire trop de profil, au risque de voir le boomerang tourner trop vite et ne pas se stabiliser .

Ici, la semelle est à 1,2 mm .

 

Le bord de fuite est plus ou moins large, regardez bien la photo pour comprendre.

Par contre la semelle reste constante.

 

Coupe du profil en bout de pale.

Coupe du profil en bout de pale.

Le perçage

 

Des trous de 8 mm passent bien, si vous avez un doute, vous pouvez commencer plus petit et agrandir ensuite, le contraire est plus délicat.

Plus vous avez de la puissance, plus vous pouvez vous permettre d'ajouter des trous.

 

Vocabulaire :

 

Encore un peu de vocabulaire :

L'insider ou intérieur est le boomerang qui est supposé voler avec la portée la plus faible pour revenir en premier.

L'outsider ou exterieur est le boomerang qui est supposé voler avec la portée la plus grande pour revenir en dernier.

 

Le réglage

 

Chacun son style, mais je vous donne ici ce qui a été validé par plusieurs lanceurs .

Le PVC a plus tendance à reprendre sa forme que la bakélite, il ne mémorise pas les réglages comme la bakélite ou le polypro...

On peut s'aider d'un peu d'eau chaude sous le robinet pour régler les boomerangs, un principe : ne pas forcer, ne pas faire blanchir le PVC, le conseil de Mark Harris : ne pas mettre le PVC à la flamme ..  

Le PVC 2 mm étant très fin, le profil a peu d'importance (on pourrait même faire un acro sans aucun profil) , par contre il faut :

  • un peu d'incidence positive pour avoir de la portance,  
  • du dièdre pour avoir une bonne montée,
  • des trous pour stabiliser le boom.

Le plan est donné avec les dièdres.

Pour faire simple, les dièdres, incidences, trous sont les mêmes sur les 3 pales .

Il faut un peu de dièdre positif et d'incidence positive sur les 3 pales, le bon réglage est celui qui conviendra à votre puissance et votre style.

Les chiffres ci dessous sont donnés pour indication, mesurés sur des boomerangs fonctionnels.

Le même réglage est appliqué aux 2 boomerangs.

Dièdre

Dièdre

Comment avoir un bon écart entre les 2 boomerangs ?

 

Commencez par le réglage de l'insider, sans lancer à 100%, il doit passer les 20 m et monter progressivement, freiner et descendre doucement.

Il ne doit pas planer trop, au risque d'empiéter sur l’écart entre les 2.

La plupart des lanceurs ont ajouté 1, 2 ou plus d'élastiques au centre .

 

Poursuivez avec le réglage de l'outsider, sans lancer à 100%, il doit passer les 30 m et monter progressivement, plus haut que le premier, planer plus, freiner et descendre doucement.

Pour commencer, il est bon d’être deux, un qui lance, un qui regarde les boomerangs en cas de trajectoire hasardeuse.

Avec le réglage de base du plan vous devez déjà avoir un bon écart.

Avoir de l'écart c'est bien, il en faut pour avoir le temps de rattraper les 2 boomerangs, pas assez d'écart laisse peu de marge pour se placer, mais trop d'écart signifie un outsider qui plane et donc dérive dans le vent.

Les trous permettent de freiner la rotation et donc de stabiliser les 2 booms.

On aura un petit peu plus d'incidence positive sur l'insider que sur le second.

 

Réglage dièdre et incidence :

 

Principes de base :

Je veux une trajectoire plus courte : j'augmente l'incidence positive des pales

Je veux une trajectoire plus longue : je diminue l'incidence positive des pales

Je veux une trajectoire plus haute : j'augmente le dièdre pour le rendre plus positif

Je veux une trajectoire plus basse : je diminue le dièdre pour le rendre moins positif (exemple, je réduis de 3mm à 2mm)

 

Le poids total de la paire est de 80 grammes.

La décoration

 

Pour la décoration, nous sommes restés dans le sobre, simple, pas de déco, pas de vernis, pas de pollution à la peinture  ...

 

Le vent 

 

Ce modèle tient bien au vent jusque environ 20 km/h.

Sans vent ils tomberont devant le lanceur .

Avec du vent ils tomberont autour du  lanceur , avec un vent moyen, il finiront derrière le lanceur.

 

Le lancer

 

Alors rotation sans limite, lancer vertical, et angle de visée 45° de hauteur.

A droite ou à gauche du vent selon votre latéralité.

Avec ces points de repère, vous commencez bien.

Le plus souvent je commence par régler l'insider seul, puis l'outsider, puis les deux ensemble..

Le lancer se fait avec l'insider sur l'outsider, on peut décaler un peu les 2 boomerangs pour éviter qu'ils ne se choquent au départ de la trajectoire.

 

 

Vidéos de lancer

 

 

Les rattrapages

 

L'avantage du PVC fin est que vous allez avoir des boomerangs légers, confortables au rattrapage, qui ne cassent pas.

L'inconvénient est qu'ils sont souples, si votre poignet bouge durant le lancer, cela peut engendrer une déformation des boomerangs et perturber le vol.

le second inconvénient est que le PVC ne se règle pas comme la bakélite, il faut tordre mais pas trop, et chauffer mais pas à la flamme, il faut apprendre à le regler avec modération et doigté ..

Le contact du PVC au rebond (pour les Hacky Catch) est apprécié ou pas .. à vous de tester ..

 

DOUBLING N°2 : Les doublings de vent faible .

 

Il parait que dans certains pays, il y a régulièrement peu de vent ...

Moi je dis, il faut toujours avoir dans son sac 25 kg de boomerangs dont des doublings pour différentes conditions..

Voici les doublings de notre compétiteur le plus acharné ..

 

Mêmes méthode de construction, même matériaux, donc comme vous avez tout compris au premier passage, cela devrait être facile .

 

Doublings de vent faible par Guillem
Doublings de vent faible par Guillem

Doublings de vent faible par Guillem

Doublings, simples et efficaces
Doublings, simples et efficaces

Doublings, simples et efficaces

Video du lancer

Sinon, on lit aussi les commentaires , si vous êtes perdus .. 

Partager cet article

Repost0